Management de Transition : 6 cas de recours

Management de transition : des cas de recours divers

Le manager de transition est un expert opérationnel, dont le profil est exactement adéquat et pertinent, évalué en amont par la société de management de transition pour faire face à un besoin de l’entreprise cliente.

La typologie des besoins de cette dernière recouvre généralement l’un des cas suivants :

  • Pilotage de projet
  • Relais
  • Performance
  • Croissance
  • Transformation
  • Crise ou difficultés

Le management de transition est né dans les pays anglo-saxons puis s’est étendu à de nombreux pays en Europe. A son origine, il a concerné en France historiquement les directions générales dans le secteur de l’industrie.

Aujourd’hui, le management de transition est étendu à tous les secteurs d’activités et à tous types de poste, qu’il s’agisse de fonction support ou de fonction opérationnelle, et ce à tout niveau de l’organigramme.

Quels sont en détail les cas de recours principaux ?

Cas n°1 : le pilotage de projet

Le pilotage de projet est un cas fréquent de recours au management de transition : il peut s’agir de l’acquisition d’une nouvelle activité, de la mise en place de procédures de contrôles internes, d’un programme de compliance, etc.
Tous ces exemples requièrent une définition précise des objectifs à atteindre, ainsi qu’une coordination transverse des différentes parties prenantes impliquées au sein de l’entreprise afin d’y parvenir. Le manager de transition est ainsi conduit à assurer le déploiement et le pilotage d’un plan d’action comprenant des « milestones » précis et déterminés dans le temps, destinés à assurer l’atteinte des objectifs du projet.

Exemple de mission :

Une entreprise industrielle recherche un manager de transition pour une durée de 6 mois pour la mise en place d’un programme de compliance internationale.

En collaboration avec la direction juridique et l’audit interne, le manager de transition aidera au déploiement complet du programme dans l’entreprise et à la formation des équipes.

Cas n°2 : le management relais

Une mission de management de transition peut aussi être une mission de « management relais ».

Cela correspondra à tous les cas où il est simplement nécessaire de remplacer un cadre mais toujours dans un contexte à forts enjeux.

La vacance du poste peut résulter d’un congé maternité, d’un congé maladie ou d’un départ imprévu (démission ou licenciement). Le management de transition permet de pallier ce départ immédiatement.

Le cas échéant, selon le souhait de l’entreprise, le management-relais peut lui permettre d’avoir le temps nécessaire pour lancer un processus de recrutement sereinement et non pas dans l’urgence avec le risque de faire un mauvais choix dans un panel limité de candidats.

Exemple de mission :

Une société de retail dans le secteur du luxe a subi le départ imprévu de son directeur juridique dans un contexte de transformation. Le processus de recrutement du remplaçant est en marche, mais les 9 mois d’attente prévus nécessitent un management-relais.

Le manager de transition se voit confier les rênes du département juridique le temps des 9 mois (ou plus) et a en charge la gestion de la campagne annuelle de négociation des conventions uniques.

Bien entendu, ces cas de recours au management de transition ne sont pas limitatifs, et les exemples donnés ici pour l’illustration sont volontairement simples.

Cas n°3 : la performance

Le repositionnement d’une Direction Juridique après une réorganisation interne, la mise en place d’une nouvelle équipe, etc., tous ces sujets requièrent des talents capables d’améliorer la performance et les résultats. Ces missions sont confiées à des managers de transition spécialistes de l’organisation et du management . Afin accroître la profitabilité, ou réduire le ratio de coûts, ou tout autre objectif d’optimisation, le manager de transition fort de son expertise, réalise un audit et assure le pilotage d’un plan d’actions destinées à améliorer les KPI de la Direction Juridique.

Exemple de mission :

Une ETI française dans l’agro-alimentaire connaît une série de contentieux importants et recherche un manager de transition. La mission consiste à redéfinir la stratégie juridique (contrats et contentieux) avec notamment la formation de la force de vente et la remise à plat de procédures internes. La mise en place des nouveaux indicateurs fait partie intégrante de la mission, afin d’assurer au CODIR une visibilité sur les risques contentieux.

Cas n°4 : la croissance

La gestion de la croissance, comme la gestion de crise, fait partie des cas de recours au management de transition. Une envolée des ventes, la signature de grands contrats, etc. entraînant des pics de production, dans le cadre d’une crise (heureuse) de croissance, peuvent faire apparaître des déséquilibres organisationnels, des goulots d’étranglement pouvant se former et freiner l’ensemble de la machine productive. Le département juridique est concerné par ces problématiques.

Le manager de transition – qui a acquis ses compétences dans de grands groupes et sait gérer la croissance – sera indispensable pour aider un projet de redéfinition des processus opérationnels, techniques, commerciaux, juridiques, et ce rapidement et efficacement, afin de faire face à l’ajustement des ressources et procédures internes et permettre l’envolée de croissance de l’entreprise.

Exemple de mission :

Une start-up prometteuse connaît une croissance exceptionnelle qui l’amène à étoffer ses équipes. Face à l’enjeu en termes de recrutement (doublement des effectifs en un an) et compte tenu des modèles particuliers d’expansion de ce genre d’entreprise, un Direction Juridique de transition, familiarisé avec les cas de croissance rapide, peut établir une politique juridique sûre, adaptée à ce genre de société.

Cas n°5 : la transformation de l'entreprise

L’entreprise cliente peut vouloir se transformer et adopter des changements fondamentaux pour son activité.

Il peut s’agir d’un changement de structures de management, de changements techniques, de la mise en œuvre d’un plan stratégique, etc.

Un exemple fréquent aujourd’hui est celui de la digitalisation des activités qui requiert des profils experts, capables à la fois d’assurer le pilotage des équipes et de gérer les enjeux et la mise en œuvre d’une digitalisation partielle ou totale de l’activité de l’entreprise.

Le manager de transition est recruté temporairement pour apporter toute son expérience et son savoir-faire pour accompagner la transformation de l’entreprise avec efficience et rapidité. La Direction Juridique, la Direction Fiscale, la Direction Compliance n’échappent pas à ce phénomène.

Exemple de mission :

Un rachat d’entreprise industrielle dans le secteur médical fait apparaître des besoins de transformation concernant les projets de développement. Les actionnaires ont pointé du doigt d’importants dysfonctionnements internes (humains et organisationnels), et le recours à un manager de transition s’est vite imposé.

Le manager de transition a la responsabilité, après audit, de mettre en place une équipe de contract managers pour que la production et la vente puissent répondre à de nouvelles exigences qualité des clients.

Cas n°6 : la gestion de crise ou de difficultés

La gestion de crise est le premier cas de figure, typique et historique dans l’activité de management de transition.

Lorsqu’une organisation traverse une période difficile, elle peut recourir grâce au management de transition à une compétence externe, qui est ainsi internalisée le temps de procéder au redressement de la situation.

Les cas de difficultés sont divers : crise industrielle, environnementale, informatique, financière, crise de réputation, contentieux vital pour la survie de l’entreprise…

Dans une situation de crise, le manager de transition est mandaté pour intervenir aussi rapidement que possible. Il réalise d’abord un diagnostic assorti d’un plan d’action rapide, afin de remédier, avec les différentes parties prenantes de l’entreprise, à la difficulté rencontrée.

Dans ce cas de figure, il est souvent chef de projet transverse afin de piloter les ressources et souvent une équipe. Il apporte une vision tierce et surtout son expérience de cas similaires ou identiques.

Exemple de mission :

Un rachat d’entreprise industrielle dans le secteur médical fait apparaître des besoins de transformation concernant les projets de développement. Les actionnaires ont pointé du doigt d’importants dysfonctionnements internes (humains et organisationnels), et le recours à un manager de transition s’est vite imposé.

Le manager de transition a la responsabilité, après audit, de mettre en place une équipe de contract managers pour que la production et la vente puissent répondre à de nouvelles exigences qualité des clients.

En réalité, le management de transition a de multiples facettes : chaque fois que l’entreprise a besoin d’une ressource expérimentée immédiatement, la solution simple du management de transition est La solution business la plus efficace.

Rédaction sous la supervision de Francis Fernandez-Mouron.

Défiler vers le haut